Kanu Equipment

Focus sur la Tanzanie

By / Uncategorized / Comments Off on Focus sur la Tanzanie

Article publié dans Tanzania in Focus, Avril 2018.

Dans un entretien avec Krest Publications, le directeur général de Kanu Equipment Tanzania, M. Russell Cleminshaw, a expliqué la stratégie de l’entreprise pour soutenir la croissance du vaste secteur agricole de la Tanzanie.

Quand avez-vous commencé vos activités en Tanzanie?

Nous avons commencé en juin 2017, partant d’une base zéro ; sans locaux, personnel ou véhicules.

Wow! Ça ne fait même pas encore un an ! Qu’avez-vous réussi à réaliser en si peu de temps?

Nous avons eu la chance de recruter une petite équipe expérimentée et ayant une bonne maîtrise de la Tanzanie. Ces collaborateurs nous ont aidés à jeter les bases de notre business très rapidement.

Notre siège social a commandé une gamme de petits tracteurs (de 55 à 95 CV) et nous nous sommes immédiatement mis au travail pour explorer les marchés appropriés.

Qu’avez-vous découvert lors de votre exploration du marché?

Nous avons été surpris de trouver un territoire aussi vaste dans un pays aussi avancé dans son développement agricole.

Imaginez 9 450 000 hectares, dont 60 000 d’eau, un mélange intéressant de zones bio, une population de 45 millions de personnes et un taux de croissance de 2,9% par an.

80% de la population est engagée dans l’agriculture, bien que dominée par de petites exploitations familiales. Ces agriculteurs dominent néanmoins l’économie et contribuent pour 40% au PIB.

Le gouvernement joue son rôle en aidant ces agriculteurs, principalement de subsistance, à développer leurs entreprises.

Les récentes réformes ont inclus la libéralisation de la vente des cultures, la formalisation de l’approvisionnement en intrants agricoles et l’aide aux sociétés pour rejoindre la révolution.

Le lancement du Centre d’Investissement Tanzanien et, plus récemment, d’une banque gouvernementale axée sur les agriculteurs, leur a permis de réaliser des améliorations significatives dans leurs activités.

La Tanzanie ne produisait en moyenne que 8 kg d’engrais par hectare, alors que la moyenne mondiale dépassait les 100 kg. Ces chiffres se sont améliorés avec les années,  favorisant ainsi la capacité de croissance du pays.

Les pertes après récolte (initialement de l’ordre de 40%) sont à la baisse. Le pays a connu une croissance régulière au cours des dernières années, préparant sans le savoir le terrain pour le lancement de la marque Case IH en Tanzanie.

Sur quoi avez-vous mis l’accent pour faire fonctionner l’entreprise?

Notre modèle d’affaires est basé sur le service. Notre personnel a reçu la formation nécessaire sur les produits et est motivé à promouvoir la valeur fondamentale de  l’entreprise, qui est l’excellence du service,  pour répondre aux besoins de nos clients partout où ils opèrent.

Case International continue à nous soutenir, en nous informant des nombreuses facettes de CASE IH. Par exemple, une formation technique a été dispensée à Dar es-Salaam en août 2017.

Par ailleurs, le personnel principal a été envoyé en Afrique du Sud pour suivre une formation avancée sur la gamme complète de tracteurs et d’accessoires. Ils ont été initiés à la philosophie Case grâce à des ateliers de groupe et des démonstrations pratiques de toute la gamme d’équipements.

De plus, un programme complet de formation sur les pièces a été réalisé en janvier 2018 à Arusha pour nous permettre d’appliquer en toute confiance notre philosophie « Experience the Support », à notre liste croissante de clients.

Nous avons obtenu des résultats de ventes satisfaisants dans la catégorie des petits tracteurs et impressionnons constamment notre clientèle croissante.

Kanu Equipment a déjà réalisé beaucoup de choses en un court laps de temps. Quels sont vos plans pour l’avenir ?

Nous sommes prêts à entrer dans le secteur des gros tracteurs. Notre équipe technique se rendra au Brésil pour une formation plus tard cette année, qui consolidera notre service de support dans cette catégorie.

Nos nouveaux locaux, situés sur la route principale menant à l’aéroport de Dar es-Salaam, accroîtront notre visibilité et permettront aux clients de s’imprégner plus facilement de la marque.

Notre plan est de réduire le coût du développement agricole en Tanzanie, en rendant les pièces de rechange et la maintenance plus disponibles et accessibles.

Nous sommes convaincus qu’en entretenant nos relations avec les agriculteurs locaux, nous contribuerons à l’extension de leurs opérations commerciales. Nous ne croyons pas que la relation se termine une fois le tracteur vendu. Ces hommes et ces femmes seront le socle de notre croissance en Tanzanie et nous sommes déterminés à soutenir leurs efforts sur le long terme.

Quel est le niveau d’implication du gouvernement?

Je peux vous assurer que le gouvernement est déterminé à développer ce secteur. Nous avons entamé des discussions générales avec eux et participerons aux principaux salons agricoles qui auront lieu chaque année en août. Nous avons été assurés du plein soutien de Case IH à cet égard et espérons que ces salons nous amèneront assez rapidement à un niveau supérieur.

Des initiatives telles que SAGOT (Initiative Publique Privée du Corridor Sud) seront de plus en plus au centre de notre plan d’affaires. Nous sommes impatients de collaborer avec Case IH pour contribuer à cette campagne et d’autres afin de faire évoluer l’agriculture.

Qu’en est-il de la formation pour les propriétaires?

Nous travaillons avec Case IH à l’élaboration d’un programme de formation pratique pour les nouveaux agriculteurs qui possèdent notre équipement dans leur région. Nous offrons déjà une formation «pratique» à la livraison sur la mise en service de nouvelles unités.

Nous sommes conscients que les paysans (qui travaillent dur pour acquérir leur premier tracteur) ne doivent pas être délaissés après la vente … notre philosophie d’entreprise est complètement contraire à cela.

Nous sommes ravis de travailler avec les communautés agricoles locales et de les voir grandir de jour en jour. Nous comptons faire une différence et notre succès sera célébré comme le leur.